Partagez | .
 

 Lilac • Donkey for one, Donkey for two !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeu 1 Mai - 22:41
If I were you, I’d look in the mirror. If I were you, I would be cautious and calm. Such a beautiful blossom, beautiful tree and many beautiful things, but that is not your case. You don’t know the beauty of life. I don’t care, I have my friends to wait for me. I don’t care, I have my fans to support me. I’m gonna be okay. Gonna be okay. I don’t care, I believe in my everything. Thank you, friends. I’m not alone. Be with me, guys. Thank you, fans. You’re not alone. I’ll be with you.I’m gonna be okay. Gonna be okay. I don’t care, I believe in my everything.
« Cup ! Cake ! » Il râlait après les deux qui s’enfuyaient joyeusement dans le parc après avoir volé la glace d’un gamin pour aller la manger plus loin pendant qu’il voulait lui-même s’en prendre une. Il avait du coup donné la sienne au petit qui pleurait de désespoir et s’était mis à courir après les chiens faisant rire au passage plusieurs personnes venues profiter de la « presque tranquillité » du parc… Il se gauffra de tout son long dans l’herbe en voulant sauter au-dessus d’un buisson, une jeune femme vint l’aider à se redresser, il la remercia chaleureusement avant de reprendre sa course et d’arriver à rattraper les deux chenapans. « Bad dogs ! » Il les fixait intensément pour montrer son mécontentement, mais les deux lui firent des yeux de chiots battus qui le firent totalement craquer. Il se massa le front et les yeux en soupirant. « Okay, on rentre ! j’ai plus qu’à me changer moi. » Il regarde son jeans couvert de trace d’herbe et de terre. « Il était neuf en plus… » Il grimace avant de reprendre la route de la maison, décidé à avoir un peu plus d’autorité sur les bébés de la maison. Mais ça, c’était entièrement de la faute de Lily, elle leur passait tout avec leurs bouilles trop mignonnes, du coup, ça devenait compliqué. Il poussa la porte de la maison qu’il partageait avec sa sœur et du rattraper le chat au vol. « Tu vas pas t’y mettre toi non plus ! » Il le garda sur son épaule et lâche les deux autres fauves qui se précipitèrent sur le canapé. « Nan pas… » Peine perdue, ils étaient déjà allongés en mode : on va ronfler. Il soupira et posa le chat avant d’ouvrir un peu la cage du perroquet pour qu’il puisse se dégourdir les ailes. Parfois, il se demandait bien comment ils avaient fait pour avoir autant de bestioles. Et encore, parfois, il devait ralentir son double pour ne pas en prendre d’autre. Bon à vrai dire, lui aussi adorait les animaux et ça n’aidait pas vraiment. Il se déshabilla et se faufila sous une douche bien fraîche, comme ça faisait du bien après la course poursuite. Il resta une bonne vingtaine de minutes sous l’eau. Il n’y avait pas Lily pour l’ennuyer après tout. « Merde ! Lily ! » Il sortit précipitamment avec une serviette autour de la taille et observa l’heure dans une grimace. « J’vais être en retard… » Il se mordit la lèvre avant de courir dans sa chambre tout en s’essuyant. Il sauta dans un boxer rouge puis un jean avant d’enfiler une chemise blanc rosé et un pull rouge par-dessus. Il sécha ses cheveux et les coiffa comme d’habitude avant de courir pour mettre ses baskets. « Merde. » Il retourna dans sa chambre et sauta à pieds joints pour enfiler ses chaussettes avant de remettre à nouveau ses chaussures. Il se tourna vers les chiens qui ronflaient comme des masses sur le canapé du salon. « Il va être plein de poils… » Il grogna faussement mais les prit en photos avec son téléphone avant de se rendre compte que Nesquick avait décidé de se poser sur un meuble bien haut. « Ah nan ! » Il avança vers le perroquet et sauta plusieurs fois pour le récupérer, écrasant au passage la queue de smoothie qui manqua de le griffer en vengeance mais qui se contenta d’aller dormir sur le lit de Lily. « Allez viens là Quicky ! » Il attrapa une chaise et grima dessus pour attraper l’oiseau et le remettre dans sa cage. Il attrapa son sac et ses clés avant de sortir précipitamment de la maison et de monter dans sa voiture pour aller un peu plus loin. Techniquement il n’avait pas besoin de l’auto, mais il allait vraiment être en retard s’il ne se bougeait pas un peu plus le cul. Lunettes de soleil sur le nez, il se la jouait beau gosse au volant de sa décapotable, cadeau de grand-père pour ses 21 ans, héritage familiale en quelque sorte. Echa pa’lla passait à la radio ce qui le rendit de bonne humeur. Il se dandinait sur son siège en chantant un peu n’importe quoi. Il avait beau avoir appris l’espagnol au lycée, il n’était pas un dieu latino pour autant. Mais elle était trop entrainante pour ne pas baragouiner dessus. Il se gara rapidement et sauta hors de la voiture, prenant son sac au passage avant de courir pour entre dans la boutique dans un mouvement tellement peu sexy. Un gamin venait de renverser son yahourt et il glissa sur un bon mètre avant de se rattraper au comptoir, créant un fou rire chez la vendeuse. Il n’avait jamais été maladroit mais là c’était loin d’être sa journée. « Bonjour, Zac, enchanté ! » Il eut un sourire des plus charmant avant de rejoindre sa jumelle qui l’attendait déjà. « Alors, oui je sais, je suis relativement TRES en retard. » Il fixa sa montre. « Ou pas… cinq minutes c’est pas mal avec l’aprem que j’ai eu ! Sérieusement Cup et Cake m’ont rendu totalement chèvre ! Après avoir volé la glace d’un gamin, ils se sont enfuis, je leurs ai couru après et j’me suis mangé par terre à cause d’un buisson handicapé qui traînait en plein milieu de chemin, puis Smoothie a voulu se faire la malle et Quicky a eu la bonne idée de se percher sur le haut du buffet… Nos animaux avait la rage, j’te jure, faut toujours que ça arrive quand je suis seul avec eux et que j’ai pas le temps ! Même les minis jumeaux sont pas aussi chiants ! » Il posa son sac dans un soupir et s’installa plus confortablement, remarquant alors le yahourt mangue/citron vert devant lui. « Oh t’es trop mignonne ! » Il eut un beau petit sourire. « On va profiter de cette journée, après tu seras célèbre et on pourra plus le faire ! » Il la regardait en faisant une petite moue. « ça a été tout à l’heure ? »


    nothing better than you
    EVEN IF YOU'RE NOT A SWEET PIECE OF CAKE DEAR TWIN OF MINE
    code broadsword.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Around The Show

✮ AVATAR : Kang Min-Hyeok
✮ PSEUDO : Saku's
✮ CREDITS : Saku's & Tumblr
✮ REPLIQUES DONNEES : 54



✮ POINTS D'ENTOURAGE : 200
✮ POINTS DE PARTICIPATION : -3409
✮ APPARITION DANS LA SERIE LE : 01/05/2014
✮ MAISON : UC
✮ COTE COEUR IRL : Célibataire
✮ MES PENSEES DU MOMENT :
Comme une envie de redevenir un enfant, loin des problèmes des grands, loin des tristesses et des faux sentiments, une envie d'être juste heureux comme avant, avec des rêves d'enfants et des bonbons pleins les dents.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Mai - 1:01
center>


Donkey for one, Donkey for two !
« Lily, détends-toi, tu ne joues pas ta vie » Je ne jouais pas ma vie, mais bien sûr. On voyait bien que ce n'était pas lui devait se trouver dans la voiture avec Min Sung qui prenait un malin plaisir à faire crisser mes pneus. Stanley était génial comme réalisateur, mais par moments ses idées pouvaient être légèrement dangereuses. Comme tourner un accident de voiture qui se finissait en course dans les champs avec marguerite la vache. S'il voulait je pouvais lui jouer marguerite.. Non, je n'avais aucune confiance en Min Sung, Monsieur avait refusé de prendre un cascadeur pour le doubler.. C'était incompréhensible. Lui qui était si égocentrique et qui se voyait comme la dernière merveille du monde venait de désobéir à son agent pour tourner une scène dangereuse. « Lily t'es pas censée savoir que vous allez faire une sortie de route » Je roulais des yeux avant de jeter un coup d'œil à Stanley qui n'allait pas tarder à faire une crise cardiaque. Il faisait chaud, on en avait tous marre, mais je n'arrivais pas à avoir l'air totalement détendu en sachant que Min Sung allait devoir nous envoyer dans le décor. Cinq minutes plus tôt, on avait failli se prendre un pylône. Pour Min Sung tout était sous controle, n'importe quoi, il contrôlait rien du tout. On allait se planter comme des merdes et j'allais rater mon rendez-vous avec mon frère. « C'est possible d'avoir un peu de cannabis... » Stanley me dévisagea, je gloussais avant d'ajouter, gênée « En fait c'était une blague »
« LIVINGSTON » Quand il hurlait mon nom de famille, c'était jamais bon. Je me tournais vers Min Sung, un large sourire éclairait son visage. Il devait trouver la scène très amusante. « Tu as pas intérêt à me mettre dans le décor, ma mère ne s'en remettra pas... mon frère non plus , ni mon père... ni le reste de ma famille, ni mes animaux... enfin bref fais attention » Il pouffa de rire, il avait de la chance que Stanley nous regarde sinon je lui aurais foutu une droite dans l'épaule dont il se serait souvenu  . Après deux autres prises on réussissait enfin à tourner la prise. « PARFAIT » Hurla Stanley dans son mégaphone tandis que j'abandonnais mon collègue pour m'élancer à travers le plateau de tournage. « À demain tout le monde » Ma mère aimait me comparer au lapin dans Alice au pays des merveilles. Il m'arrivait souvent, très souvent que je cours après le temps sans que cela soit vraiment nécessaire... J'aimais courir... Ou je me sentais toujours en retard et je détestais ça. Quoique non, j'étais toujours en retard. Désormais, je faisais attention de ne pas arriver en retard sur le plateau de tournage. Quand on veut réussir dans le vie, il faut être ponctuel ! Oui... ou au moins essayer de l'être, mais pour le moment je tenais bien le cap. Un coup d'œil sur ma montre m'indiqua que je n'étais pas encore si en retard que ça, mais je devais tout d'abord passer par les loges pour me changer. La production nous laissait une certaine liberté mais partir avec les fringues qu'elle nous prêtait pour le tournage n'en faisait pas partie. Heureusement car les fringues d'Aylee étaient ... assez ... neutres. Des affaires pour la fille d'un prêtre, pas les miennes. Je délaissais donc avec plaisir ses chaussures de nonne pour enfiler mes vieilles converse, qu'est-ce que je pouvais les aimer. En fait je leur vouais presque un culte et celle-ci était ma paire préférée offerte par Zac l'année dernière pour mon anniversaire. Il savait comment me faire plaisir. Facile, il connaissait tout de moi comme je connaissais tout de lui. Nos anniversaires étaient toujours une franche partie de rigolade. Nos parents s'amusaient souvent à foutre un gros tas de paquets et on avait plus qu'à piocher dedans. L'année dernière j'étais tombée sur un boite de boxers, encore une idée de ma mère XD. Si je traînais pour certains rendez vous, je ne traînais pas pour retrouver mon frère, bien au contraire. Je ne voulais pas manquer une minute en sa compagnie. On se voyait tous les jours, on était toujours ensemble, mais cela ne changeait pas le fait que j'aimais profiter de chaque petit moment qu'on avait pour nous, surtout que depuis le tournage, ils avaient commencé à se raréfier. Malgré tout ma bonne volonté,  le tournage me prenait du temps et même si je tentais de rentrer le plus rapidement possible à la maison on ne pouvait pas profiter de la même manière que lorsque nous étions tout deux étudiants. Alors quand il m'avait proposé de le rejoindre pour à Yogurtland, je n'avais pas hésité une seule seconde. Pour une fois que j'avais mon après midi de libre. En toute logique, j'étais censée répéter avec Min Sung, il allait encore piquer sa crise. Oui bon d'accord, on avait besoin de s'entraîner, mais on pouvait faire une pause pour se détendre. Ce n'était pas de ma faute, s'il ne connaissait pas ce mot. Pour ma part, cette après-midi allait être sous le signe de la détente et de la gastronomie. Attrapant mon téléphone j'envoyais rapidement un message à mon partenaire de scène – Désolée Min Sung, je ne viendrai pas cette après-midi , je vois quelqu'un. Amuse toi bien avec ton agent xD - Une fois le message envoyé, je fourrais le téléphone dans mon sac et sortais enfin des loges.

Le point négatif des studios OSN, c'est leur taille. Pour réussir à enfin en sortir, il faut s'armer de patience et posséder de bonnes jambes ! Heureusement, rien ne résiste à Lily Livingston ! Après 5 minutes de marche, j'arrive enfin à l'extérieur des studios ou une horde de fans ne capte même pas ma présence. Pour le moment, aucun épisode n'a été diffusé, aux yeux de tous, je suis encore une parfaite inconnue et ça me va très bien. Malgré mon désir de devenir actrice, je n'ai jamais recherché la célébrité... C'est tout moi, complètement ambivalente.

Il ne me faut pas très longtemps pour arriver à mon lieu de destination. Ce qu'il y a de bien dans la cité des anges, c'est la facilité à se déplacer grâce aux transports en commun. Un léger coup d'œil dans yogurtland me permet de voir que mon frère n'est pas toujours là. « Dire qu'il m'avait dit qu'il m'en offrait... Sale traître » La vendeuse me lança un regard amusé, elle nous connaissait... On était des habitués. Difficile de ne pas nous remarquer avec nos bouilles coréennes et vu qu'on finissait généralement à se chamailler pour finir le pot de l'autre..  « Comme d'habitude? » « Oui s'il te plaît » .

Cinq minutes plus tard, je ruminais sur ma chaise. Qu'est-ce qu'il faisait ? Il lui était peut-être arrivé un accident... Monsieur avait surement encore voulu frimer avec la voiture que mamy lui avait offert et il n'avait pas pu s'empêcher de rouler des mécaniques devant des filles en bikini. S'il s'était pris une autre voiture, il allait m'entendre!  Les mecs !!! Tous les mêmes.
Mon regard se posa sur la porte d'entrée. Destin ou non, Zac venait juste de faire son apparition et tentait désormais de se lancer dans une carrière de patineur artistique. Je m'apprêtais à lui dire qu'il était en retard, mais il venait tout juste de m'enlever les mots de la bouche. « Tu es en retard quand même ! » Râlais-je « un peu plus et j'allais entamer sans toi » Oui, parce que depuis 5 minutes, j'étais tiraillée entre mon devoir ( attendre mon frère) et le désir ( plonger ma cuillère dans ce délicieux petit pot...)

J'éclatais de rire, mon dieu, le pauvre, sa vie était horrible. « Et après tu dis que c'est moi qui les rends comme ça, mais moi ils m'écoutent xD , tout le monde revient quand je les appelle » ça venait peut-être du fait que je remplissais toujours mes poches de friandises, mais l'important ce n'est pas la manière, c'est le résultat. « t'es encore venue avec la voiture à mamie ? Je t'ai dit qu'elle polluait, prends les transports en commun, la planète te dira merci » Rha ce n'était pas possible d'être comme ça. « Tu as encore voulu frimer dans ta décapotable. Je ne comprends pas pourquoi ça attire les filles » N'importe quoi, un mec et une voiture, ça n'avait rien de très séduisant. « Célèbre ? T'es trop mignon, je sais , j'ai assez de talent pour devenir comme Marilyn ou Angelina Jolie... Dans quelques années on se battra pour exploiter mon visage angélique » Je ne croyais pas un mot de ce que je disais et mon amusement le trahissait bien. «  Ah une horreur, on a dû tourner une scène où Théo et Aylee ont un accident de voiture et Min Sung il voulait pas de doublure. J'ai cru qu'on allait mourir ! » Oui... ma fin avait été proche, mais heureusement la vie en avait décidé autrement. « J'ai eu un peu de mal à me détendre et ça se voyait . On a dû recommencer la prise plusieurs fois comme d'habitude ». Pour le moment, je ralentissais plus le tournage qu'autre chose, ça commençait à s'arranger, mais ce n'était encore pas ça. « Tu me fais goûter le tien » un sourire malicieux se dessina sur mes lèvres tandis que j'approchais ma cuillère de son pot. « Tu peux goûter le mien aussi » . Depuis qu'on était enfant on avait tendance à tout partager et aujourd'hui encore ça n'avait pas vraiment changé. « Comment ils vont ? Et Sohel ? » Le meilleur ami de mon frère était en train de vivre une des pires périodes de sa vie. Deux enfants, une femme dans un état grave... Il ne pouvait pas y avoir pire pour un jeune papa.



Le cœur d’une femme est un océan de secrets.
Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...
avatar
Lily Livingston
as Aylee Columbus

as Aylee Columbus
Voir le profil de l'utilisateur
http://enjoy-the-show.rpg-board.net/t6-lily-vous-savez-moi-je-ne-crois-pas-quil-y-ait-de-bonne-ou-de-mauvaise-situation http://enjoy-the-show.rpg-board.net/t81-lily-never-grow-up

Débutante

✮ AVATAR : Park Shin Hye
✮ PSEUDO : Melo
✮ CREDITS : NeverSky
✮ DATE DE NAISSANCE : 14/07/1988
✮ AGE : 29
✮ REPLIQUES DONNEES : 442



✮ POINTS D'AUDIMAT : 5930
✮ POINTS DE PARTICIPATION : -2791
✮ APPARITION DANS LA SERIE LE : 03/04/2014
✮ MON ROLE DANS LA SERIE : Aylee Columbus
✮ COTE COEUR IRL : Amoureuse et accro <3 . Que toutes les Fans se fassent une raison , Min Sung n'est plus célibataire :teehee: , il est à moi :loove:
✮ COTE COEUR SERIE TV : En couple avec l'homme de sa vie , son âme soeur <3
✮ MES PENSEES DU MOMENT :

“Love is like the wind, you can't see it but you can feel it.”


✮ RPS EN COURS :
Série:
✮ Thelee • Real Love stories never have endings
Irl
✮ Lilac • Donkey for one, Donkey for two !
✮ Before The Show
✮ Joly• Home Sweet Home
✮ Sunny - And we were flirting and teasing... And then we kissed.

Terminés
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Mai - 14:28
If I were you, I’d look in the mirror. If I were you, I would be cautious and calm. Such a beautiful blossom, beautiful tree and many beautiful things, but that is not your case. You don’t know the beauty of life. I don’t care, I have my friends to wait for me. I don’t care, I have my fans to support me. I’m gonna be okay. Gonna be okay. I don’t care, I believe in my everything. Thank you, friends. I’m not alone. Be with me, guys. Thank you, fans. You’re not alone. I’ll be with you.I’m gonna be okay. Gonna be okay. I don’t care, I believe in my everything.
« Oui j’ai remarqué que je le suis... Pour une fois. » Il s’était empressé de s’installer, posant son sac sur la chaise libre à ses côtés alors qu’il s’était mis face à elle. Intérieurement, il riait, on devait vraiment les prendre pour un vieux petit couple, ensuite depuis trop de temps. C’était un peu ça en y pensant à vrai dire. Ils vivaient ensemble depuis 25 ans, avaient les mêmes gestes, les mêmes réflexions, les mêmes envies souvent et ils sentaient quand l’autre allait mal. Une relation comme ça, c’était un véritable cadeau. Un don. Il le savait et il se disait souvent qu’il préférait être célibataire à vie que sans sa jumelle. « Ça m’étonne d’ailleurs que tu aies réussi à attendre. » Il eut un rire léger en attrapant son yahourt glacé vert lui. « Je te félicite pour cet effort surhumain ma Tigresse. » Sa sœur, elle avait toujours été sa tigresse, comme dans Peter Pan, la fille du chef indien s’appelant Lily la Tigresse, c’était resté dans sa tête de bridé de 4 ans. Il en avait même voulu à sa mère de ne pas l’avoir appelé Peter ou Jean… ça aurait été un combo parfait selon lui. Malgré tout, il aimait son nom, il fallait l’avouer. « Citron et mangue ! Perfecto ! J’en avais envie ! » Il en avait toujours envie à vrai dire, les serveuses le connaissaient et savaient ses goûts, mais il se présentait à chaque fois en mode prince charmant, lâchant son nom au passage. Il fallait dire qu’elles étaient bien mignonne… Et celle qu’il avait vu en arrivant devait être une stagiaire vu qu’elle avait la jolie blonde constamment derrière les fesses. « Un jour je saurais leurs prénoms. » Il le murmura un peu trop haut et attaqua sa gourmandise avec entrain tout en observant sa sœur qui se foutait ouvertement de sa gueule. « Oui c’est toi qui les rend comme ça ! tu les laisses tout faire et j’arrive plus avoir d’autorité ! Le seul qui m’écoute encore à peu près c’est Smoothie, Cup et Cake, j’peux me gratter…. » Il entendit un gloussement et se tourna vers la table voisine, des lycéennes se marraient royalement à cause des noms qu’il venait de prononcer, il eut un petit sourire carnassier en les voyant rougir, puis il se tourna à nouveau vers sa moitié. Elle était de nouveau partie dans sa complainte pour l’écologie. Il avait gonflé ses joues comme un hamster et basculé sa tête vers l’arrière pour regarder le plafond, signe très distinctif montrant « le Zac excédé », elle lui sortait le même refrain à chaque fois qu’il la sortait. « La planète me dit merci quand je mange du steak, ça fait une vache en moins et moins de pollution à cause de ses gaz ! Marylin ne pollue pas ! » Oui, elle avait même son petit nom et il la bichonnait comme un homme amoureux. Crème, polis, vérification régulière du moteur et des roues. Elle avait un certain âge et elle était une petite fierté dans la famille. « Marylin est parfaite. » Il eut un petit sourire en coin avant de continuer à manger sa glace, parlant alors de la célébrité de sa jumelle. « J’te rassure, j’ai jamais dit que tu serais célèbre pour ton talent. » Il ne put s’empêcher de rire en regardant l’air semi furibond qu’elle affichait. Il avait quant à lui, une bouille angélique des plus adorables, mais on voyait parfaitement les cornes de démon qui pointaient sur le sommet de sa tête. « Ils pourront aussi se battre pour savoir lequel te fera faire une scène de sexe ou de nu en premier et crois-moi, je mordrais le premier à te demander ça. » C’était vraiment une chose qui l’inquiétait à vrai dire. Il n’avait pas envie que ses potes lui disent : hey, hier on a pu mater le cul de ta sœur, à quand les nichons ? Beuh non… il en frissonnait de dégoût.

Il avait déjà entamé la moitié de son pot pourtant grand, il prenait toujours le plus grand format, du coup, il s’amusait à racler les bords pour en manger le plus possible. Un vrai gripsou du bidou. Il aimait trop manger pour en laisser une miette. Il leva un sourcil quand elle parla de sa scène. Un accident de voiture ? Vraiment ? Les scénaristes avaient de ses idées. « J’aurais pas dû être photographe, mais agent pour m’occuper de toi. » Il disait ça à moitié sérieusement. Il ne savait pas du coup comment gérer le métier là… Mais en plus il aimait trop le sien. Cependant, l’idée de pouvoir s’occuper réellement de sa jumelle lui plaisait et il se disait qu’il le ferait de bonne grâce en attendant qu’elle trouve quelqu’un de confiance. « Min-Sung est un être narcissique qui pense tout réussir par lui-même. Tu sais quoi, si ça avait été quelqu’un d’autre dans cette voiture avec lui, je suis sûr qu’il aurait demandé une doublure. » Il en était sûr, il avait eu envie d’impressionner Lily. Enfin sûr… Il n’avait pas la prétention de connaître l’acteur, au contraire, il l’avait à peine croisé… Mais il voyait bien les choses comme ça, après tout, il était un mec aussi et s’il sortait Marylin, c’était pour attirer le regard avec sa belle gueule et ses lunettes de soleil. Il ne fallait pas être Einstein pour le comprendre. Tous les mâles avaient besoin d’impressionner. C’était dans leur nature. Une vraie parade. D’ailleurs, dans la vraie nature, les mâles paradent devant les femelles pour les avoir… C’était ainsi depuis la nuit des temps. Pourquoi changer ? Il avança son pot vers sa sœur pour la laisser piocher dedans, ça finissait souvent comme ça, quand ils ne s’échangeaient carrément pas ce qu’ils avaient en main. Ça arrivait même au restaurant. Ça surprenait souvent les serveurs alors que les parents étaient parfaitement habitués à ça. Il avança son bras pour manger dans celui de Lily. « Hmm Pomme et framboise ? » Il aimait les couleurs en tout cas, et le goût aussi. Sucré tout en étant acidulé. Lui avait un grand faible pour les agrumes et les fruits exotiques. Il pouvait se manger les citrons comme ça et une mangue entière à chaque repas… Du coup, les deux pots avaient finis entre eux, et ils piochaient dans chacun sans souci. Il lâcha un bâillement et baissa sa tête pour cacher l’ouverture de sa bouche. « Bouarf… » Cri de guerre ou simple gémissement, on aurait cru un ours en rut surtout. Il redressa son visage vers elle.

« Honnêtement, j’me demande comme il tient debout. Nana a toujours pas repris conscience et les médecins sont pas vraiment rassurants. » Il fit une petite grimace en y pensant. Il connaissait Liliana depuis toujours, moins longtemps que Sohel certes, mais quand même. Elle était aussi son amie, et la savoir dans l’état là le rendait malade. Autant pour son best que pour elle ou les bébés. « ça m’inquiète tu sais… J’me demande souvent ce qui va arriver s’il arrive un truc à Nana… J’essaye de passer souvent et de le soulager au maximum. Remarque, ça me préparera au jour fatidique… » Il eut un petit rire avant de remanger du yahourt, les pots touchaient à la fin de leurs courtes vies. « C’est con, les jumeaux sont adorables en plus. Zac Junior est une terreur, un vrai ventre sur patte mais il est long à manger… » Bon, le petit ne s’appelait pas comme ça, mais il adorait le nommer ainsi pour faire rager Sohel à vrai dire. C’était toujours comme ça entre eux. « On reste ici ou on se bouge après les yahourts ? » Il mordait sa cuillère avec nonchalance. « J’ai encore faim en fait. » Il se massa le ventre. « J’ferais un peu plus de boxe c’est pas grave. » Il n’était un fou furieux de sport, mais il aimait la boxe et la natation. « Oh tu sais quoi ? On m’a encore pris pour un assistant, une styliste ou j’en sais trop rien, elle m’a donné tout un tas de fringues à ranger avant que le photographe ne se pointe… » Il avait une tête dépitée. « J’vais porter une pancarte encore plus énorme que toi avec écrit dessus : JE SUIS LE PHOTOGRAPHE ! » Il ne put retenir un rire malgré tout.


    nothing better than you
    EVEN IF YOU'RE NOT A SWEET PIECE OF CAKE DEAR TWIN OF MINE
    code broadsword.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Around The Show

✮ AVATAR : Kang Min-Hyeok
✮ PSEUDO : Saku's
✮ CREDITS : Saku's & Tumblr
✮ REPLIQUES DONNEES : 54



✮ POINTS D'ENTOURAGE : 200
✮ POINTS DE PARTICIPATION : -3409
✮ APPARITION DANS LA SERIE LE : 01/05/2014
✮ MAISON : UC
✮ COTE COEUR IRL : Célibataire
✮ MES PENSEES DU MOMENT :
Comme une envie de redevenir un enfant, loin des problèmes des grands, loin des tristesses et des faux sentiments, une envie d'être juste heureux comme avant, avec des rêves d'enfants et des bonbons pleins les dents.

Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Mai - 23:26
center>


Donkey for one, Donkey for two !
Zacchy , Zacchy, Zacchy !!! Si une personne représentait une part importante dans ma vie, il s'agissait de lui. La plupart des personnes nous regardait d'un air curieux. Personne ne comprenait pourquoi nous étions si souvent ensemble, si souvent collés, si proche. La plupart des personnes qui travaillaient avec nous pensaient que nous étions un couple. Dans un sens c'était vrai, nous en étions un, mais pas dans le sens auquel il l'entendait. Nous formions un duo depuis les premières secondes de notre existence. Ensemble dans le ventre de notre mère, ensemble dans le même lit, ensemble dans la même classe, ensemble contre le reste du monde... et aujourd'hui encore on était ensemble et ce n'était pas prêt de s'attarder. Il m'arrivait parfois de me demander ce qui arriverait le jour où nous trouverons quelqu'un pour partager notre vie. J'avais envie que mon frère trouve sa moitié, mais je ne pouvais pas m'empêcher de ressentir une pointe de jalousie à l'idée que d'une manière ou d'une autre, notre relation serait amenée à changer... et je n'avais pas envie que cela arrive. J'espérais me tromper, le lien qui nous unissait était trop fort pour qu'un tiers puisse nous séparer. Nos parents n'y étaient jamais arrivés, ni nos frères et sœurs, nous étions soudés par une force extérieure que nous ne voyons même pas. Vivre loin de Zac, j'en étais incapable et ça, je savais qu'il en était de même pour lui. Si on passait pour un vrai couple aux yeux des autres, ce n'était pas pour rien, notre alchimie était visible, elle était palpable et quand on n'était pas au courant de notre lien de sang, la confusion pouvait être rapide. Parfois, on en avait même joué, mais ça n'avait jamais été bien méchant.

« Une fois ? Tu rigoles ? » Il voulait que je lui énumère les fois où il avait été en retard, parce que je pouvais le faire sans aucun souci... À l'entendre, j'étais celle qui arrivait toujours en retard. Bon, d'accord, c'était plus récurrent que ce soit moi, mais cela ne voulait strictement rien dire. J'étais juste... Plus prise que lui. Puis de toute façon, je n'allais pas lui offrir une médaille de mérite pour sa ponctualité... Une grimace se dessina sur mon visage quand il émit un doute sur ma capacité à résister à la tentation. Mon frère me connaissait mieux que moi-même et en ce qui concernait ma gourmandise, il avait tout a fait raison. Il m'avait fallu une volonté de fer pour ne pas plonger ma cuillère dans le yogourt fruité. Mon repas de midi était loin (enfin pas vraiment) et je crevais d'envie de bondir sur le pot pour le finir le plus rapidement possible. Sauf que j'aimais trop mon frère pour commencer avant lui. Soit on mangeait ensemble, soit je ne mangeais pas. « J'aurais dû commencer.. » un air boudeur se dessina sur mon visage, mais le rire de mon frère le fit changer en sourire. « Il faut qu'on le regarde ... encore » Peter Pan !!! Notre dessin animé par excellence. Si on l'aimait, c'était avant tout pour côté enfantin, l'idée de ne pas vouloir grandir, de garder son âme d'enfant, mais ça n'avait pas toujours été comme ça. Au début, ce dessin animé je le détestais. Enfant, il m'arrivait parfois de regarder par la fenêtre en craignant que Peter vienne pour nous amener au pays imaginaire. Comme beaucoup d'enfant, je rêvais de voir le neverland : les pirates, les fées, les indiens... Mais je ne voulais pas quitter ma famille. C'était finalement grâce à mon frère que j'avais appris à aimer ce dessin animé pour le voir d'une manière différente.
« C'est pas comme si je te connaissais pas puis j'en avais envie aussi, j'ai hésité sur pleins de parfums... j'ai pris ceux qu'on préfère » À la fin, on finissait toujours par partager nos yogurts alors quand on choisissait on prenait toujours nos saveurs préférées. Ce qui étaient bien, c'est que nous aimions exactement les mêmes. On ne pouvait pas se tromper, impossible.

Un long soupire s'échappa de ma bouche tandis que je donnais un léger coup dans le tibia de mon frère pour le reconnecter à la liberté. « Cathy la nouvelle et Emy la blonde... » Un large sourire se dessina sur mon visage. « Cathy a un petit copain , Emy est lesbienne » sifflais-je entre mes dents avant de plonger ma cuillère dans mon pot. Comment je savais ça ? Et bien parce que j'avais les oreilles pendues et que je passais souvent ici avant de rentrer à la maison.

« N'importe quoi !!! C'est moi qui m'occupe des chiens, des achèves, des poules, des ânes, des poneys et des chevaux quand on est chez papa et maman , tout le monde m'écoute. Alors si nos animaux sont pénibles c'est parce que tu sais pas te faire respecter. Puis Smoothie, c'est normal qu'il t'écoute, vous êtes les mêmes... Vous adorez glander !!! » Oui... Tous les deux étaient aussi... Lents... Surtout pas trop vite, ils risquaient de se faire mal

Je déposais ma cuillère sur la table avant de plonger mon regard dans celui de mon frère. On avait déjà eu cette conversation et il la remettait sur le tapis ou peut-être que c'était moi qui l'avais remis. «  Tu roules à l'essence !!! tu pollues, tu fais 50 km et tu vas déjà refaire le plein. Mamie, elle y connaît rien en écologie, elle vient nous voir avec son gros 4x4 alors qu'elle habitude à 5 minutes à pied... » Ah notre grand-mère... une grande histoire. New-yorkaise dans l'âme, elle avait malgré les supplications de ma mère décidée de venir habiter près de chez nous pour passer sa retraite... Elle était comment dire : bha c'était une femme de la ville. Du coup, elle ne venait pas si souvent que ça à la maison, trop de bestioles pour elle, ce qui nous arrangeait bien.
« Parfait, le jour où je gagne un prix, je ne te citerai même pas. Moi qui pensais te remercier en premier et bhé non» On se renvoyait systématiquement la balle depuis qu'on était gamin, mais ça n'avait finalement aucune importance sur notre relation. C'était notre moyen de fonctionner, ça nous amusait.

Je laissais retomber ma cuillère quand il parla de scène de nu.. Je n'avais pas encore pensé à ça. « Hmm... scène de nu.. » Quand je repensais à la scène du premier kiss entre Théo et Aylee , je doutais fortement échapper à ce genre de scène, elle allait arriver tôt ou tard et je ne savais pas vraiment comment m'y préparer pour affronter la caméra... «  Je pense qu'on en aura une.. » Laissais-je échapper gênée.. « J'espère juste que ça sera plus sous-entendu qu'autre chose, mais avec Stanley on peut s'attendre à tout » Le seul truc qui me rassurait dans cette histoire, c'était que je tournerai cette scène avec Min Sung et c'était rassurant que ça soit avec lui.
« Je t'embo..je » la bouche pleine, je n'arrivais même plus à articuler, mais il savait très bien ce que je venais de dire. Ma cuillère s'enfonça de nouveau dans le pot de glace, mais cette fois-ci, il s'agissait de celui de mon frère. « Trop bon »

Ah le sujet Min Sung, depuis quelque temps, je ne savais plus sur quel pied danser avec lui. Surtout depuis notre moment répétition qui avait légèrement dévié. Si au départ, nous nous étions embrassés pour ne pas avoir l'air trop con devant lubrique, ceux qui avaient suivi n'avaient rien à avoir avec la série et si mon frère n'avait pas téléphoné, ça aurait sûrement pu mal terminé et le pire dans cette histoire c'est que j'avais envie de retrouver cette alchimie qui nous avait habité à ce moment là. Depuis notre relation était devenue plus amicale, y avait quelque chose, c'était sûr, mais je ne savais pas quoi. Pour le moment, je n'osais pas trop aborder le sujet avec mon frère, je craignais qu'il soit déçu par mon comportement, car oui, cela ne me ressemblait pas... « Oui... on a du mal à se comprendre parfois... mais il n'est pas si narcissique, il le paraît... Je crois juste qu'il a plus vraiment de connexion avec le monde réel. Son agent, c'est un grand malade... Min Sung c'est pas un être humain, c'est un objet de vente» dis-je, pensive. C'est bon, maintenant, je le défendais. « Au moins avec toi comme agent, je n'aurais pas ce souci » un sourire se dessina sur mon visage. Pour le moment, je n'avais pas encore besoin d'avoir un agent, mais si un jour ça devait arriver, j'aimerais que se soit Zac, sauf que je connaissais parfaitement sa passion pour la photo et qu'il était hors de question qu'il arrête pour moi.
Ma bonne humeur perdit de son intensité quand on aborda le sujet épineux de son meilleur ami et de sa femme. « Je ne sais pas comment il fait.. je me souviens de l'inquiétude de papa quand maman à accoucher de Mia... . Il aurait jamais pu supporter de la voir dans un tel état » Nos parents étaient tellement proches. Vivre l'un sans l'autre ? Ils en étaient incapables...

Un sourire rassurant se dessina sur mes lèvres «  Si je peux aider n'hésite pas... Il pourrait peut-être venir à la maison un de ces jours, ou on pourrait passer une soirée ensemble si ça peut le soulager. J'espère que nana va s'en sortir, c'est tellement horrible.. » Des enfants sans mère, un père sans femme... C'était juste horrible...
Heureusement mon frère était doué pour changer de discussion « Je vais t'en chercher un , vais-m'en reprendre un aussi » Oui.. il n'était pas le seul à avoir encore faim. « Tu devrais porter ton appareil photo autour du cou , tu n'as pas rangé au moins ? » Je roulais des yeux à cette idée avant de me redresser pour aller passer commande. Quelques minutes plus tard, je revenais avec deux nouveaux pots. « Et voilà » Ni une ni deux, je plongeais ma cuillère dans le pot de mon frère ou le mien... Vu qu'ils étaient au milieu de la table, c'était difficile de vraiment se faire une idée. « Au fait, Stanley m'a prévenu que vers la fin du mois, on risque d'avoir un week-end de libre, ça te dit si on rentre ? J'ai envie de revoir les parents , tout le monde, la ferme me manque.. » J'aimais ma vie à Los Angeles, mais j'avais toujours besoin de retourner chez moi, là ou on avait grandi. Là ou on avait gravé nos initiales sur un arbre.. Notre chez nous



Le cœur d’une femme est un océan de secrets.
Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...
avatar
Lily Livingston
as Aylee Columbus

as Aylee Columbus
Voir le profil de l'utilisateur
http://enjoy-the-show.rpg-board.net/t6-lily-vous-savez-moi-je-ne-crois-pas-quil-y-ait-de-bonne-ou-de-mauvaise-situation http://enjoy-the-show.rpg-board.net/t81-lily-never-grow-up

Débutante

✮ AVATAR : Park Shin Hye
✮ PSEUDO : Melo
✮ CREDITS : NeverSky
✮ DATE DE NAISSANCE : 14/07/1988
✮ AGE : 29
✮ REPLIQUES DONNEES : 442



✮ POINTS D'AUDIMAT : 5930
✮ POINTS DE PARTICIPATION : -2791
✮ APPARITION DANS LA SERIE LE : 03/04/2014
✮ MON ROLE DANS LA SERIE : Aylee Columbus
✮ COTE COEUR IRL : Amoureuse et accro <3 . Que toutes les Fans se fassent une raison , Min Sung n'est plus célibataire :teehee: , il est à moi :loove:
✮ COTE COEUR SERIE TV : En couple avec l'homme de sa vie , son âme soeur <3
✮ MES PENSEES DU MOMENT :

“Love is like the wind, you can't see it but you can feel it.”


✮ RPS EN COURS :
Série:
✮ Thelee • Real Love stories never have endings
Irl
✮ Lilac • Donkey for one, Donkey for two !
✮ Before The Show
✮ Joly• Home Sweet Home
✮ Sunny - And we were flirting and teasing... And then we kissed.

Terminés
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Lilac • Donkey for one, Donkey for two !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DONKEY KONG "Junior" (Coleco) 1983
» Donkey Kong Classics (NES) : DK I vs. DK Jr.
» [VDS] Nintendo Mini Classics neufs sous blister Gros Stock !!!!!
» [Super Nintendo] Donkey Kong Country
» Special E3 - Donkey Kong Country Returns (2d) - Rez 2 | trailer : Raving Rabbits 16-06

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enjoy The Show :: Yogurtland-